Aimer au quotidien 💖, c'est être fatigué(e), mais trouver l’énergie d’écouter ceux que l'on aime, les réconforter, les consoler.
Aimer au quotidien 💖, c'est être soucieux(se), mais réussir à sourire à ceux que l'on aime, leur tendre la main quand ils en ont besoin, les aider.
Aimer au quotidien 💖, c'est être débordé(e), mais accorder quand même du temps à ceux que l'on aime pour les embrasser, les enlacer, les accompagner.
Aimer au quotidien 💖, c'est être en colère mais arriver à dépasser sa rancoeur, sa peine pour pardonner à ceux que l'on aime.
Aimer au quotidien 💖, c'est penser que l'on est à bout, mais trouver encore la ressource et l'impulsion de donner de l'amour, de l'écoute, de la présence et du temps à ceux que l'on aime.
Aimer au quotidien 💖, c’est une manière d’aimer inconditionnellement, et c’est aussi grandir, s’épanouir et s’élever dans cet amour tellement puissant et profond !
Pour ma part, je trouve que c’est une vraie chance que de pouvoir Aimer au quotidien, car c’est donner un sens à la Vie et à l’Amour ! 🎁😍☀
... PlusMoins

Aimer au quotidien 💖, cest être fatigué(e), mais trouver l’énergie d’écouter ceux que lon aime, les réconforter, les consoler. Aimer au quotidien 💖, cest être soucieux(se), mais réussir à sourire à ceux que lon aime, leur tendre la main quand ils en ont besoin, les aider. Aimer au quotidien 💖, cest être débordé(e), mais accorder quand même du temps à ceux que lon aime pour les embrasser, les enlacer, les accompagner. Aimer au quotidien 💖, cest être en colère mais arriver à dépasser sa rancoeur, sa peine pour pardonner à ceux que lon aime. Aimer au quotidien 💖, cest penser que lon est à bout, mais trouver encore la ressource et limpulsion de donner de lamour, de lécoute, de la présence et du temps à ceux que lon aime. Aimer au quotidien 💖, c’est une manière d’aimer inconditionnellement, et c’est aussi grandir, s’épanouir et s’élever dans cet amour tellement puissant et profond !  Pour ma part, je trouve que c’est une vraie chance que de pouvoir Aimer au quotidien, car c’est donner un sens à la Vie et à l’Amour ! 🎁😍☀

Je ne sais pas vous, mais pendant longtemps je n’ai pas mesuré à sa juste valeur la CHANCE que j’avais de vivre, d’être en bonne santé, d’être entourée, d’exister, tout simplement !
Et là, aujourd’hui, plus j’avance dans l’âge et plus je suis reconnaissante et consciemment heureuse de ce que m’offre la vie : un corps qui fonctionne, des enfants qui m’aiment et que j’aime, un toit, du confort, un métier qui m’épanouit …. La liste pourrait être bien plus longue.
Ce que je veux dire par là, c’est que de plus en plus souvent, je me dis « Quelle chance j’ai d’être en vie ! Quelle chance j’ai de pouvoir vivre ce moment, cette journée ! Quelle chance j’ai de pouvoir profiter de ce magnifique paysage, de cette nature si belle, de ce superbe ciel ! Quelle chance j'ai de serrer mes enfants dans mes bras ! » 🎁
Aujourd’hui, je prends largement conscience de tout ce que j’ai de Bon et de Beau dans ma vie, et je suis en profonde gratitude pour cela. Car il est vrai que malheureusement, nos soucis quotidiens peuvent avoir trop souvent tendance à nous faire oublier l’essentiel, c'est-à-dire la chance que l’on a de respirer, de marcher, d’aimer, d’être aimé(e), de pouvoir travailler, de pouvoir se faire du bien, se faire plaisir.
Savoir reconnaitre tout cela m’aide à apprécier ma vie de plus en plus, même si elle n’est évidemment pas parfaite !! 😉 Avoir conscience de la chance que j’ai d’exister ici bas m’apporte beaucoup de joie, de bonheur et me pousse à profiter de plus en plus de l’instant présent.
Etre heureux de vivre et reconnaître tout ce que l’on a la chance d’avoir, prendre la vie comme un CADEAU, même dans les moments plus difficiles, nous aide à relativiser nos souffrances, nos peurs, et à mieux les dépasser ! ❤
... PlusMoins

Je ne sais pas vous, mais pendant longtemps je n’ai pas mesuré à sa juste valeur la CHANCE que j’avais de vivre, d’être en bonne santé, d’être entourée, d’exister, tout simplement !  Et là, aujourd’hui, plus j’avance dans l’âge et plus je suis reconnaissante et consciemment heureuse de ce que m’offre la vie : un corps qui fonctionne, des enfants qui m’aiment et que j’aime, un toit, du confort, un métier qui m’épanouit …. La liste pourrait être bien plus longue. Ce que je veux dire par là, c’est que de plus en plus souvent, je me dis « Quelle chance j’ai d’être en vie ! Quelle chance j’ai de pouvoir vivre ce moment, cette journée ! Quelle chance j’ai de pouvoir profiter de ce magnifique paysage, de cette nature si belle, de ce superbe ciel ! Quelle chance jai de serrer mes enfants dans mes bras ! »  🎁 Aujourd’hui, je prends largement conscience de tout ce que j’ai de Bon et de Beau dans ma vie, et je suis en profonde gratitude pour cela. Car il est vrai que malheureusement, nos soucis quotidiens peuvent avoir trop souvent tendance à nous faire oublier l’essentiel, cest-à-dire la chance que l’on a de respirer, de marcher, d’aimer, d’être aimé(e), de pouvoir travailler, de pouvoir se faire du bien, se faire plaisir.  Savoir reconnaitre tout cela m’aide à apprécier ma vie de plus en plus, même si elle n’est évidemment pas parfaite !! 😉  Avoir conscience de la chance que j’ai d’exister ici bas m’apporte beaucoup de joie, de bonheur et me pousse à profiter de plus en plus de l’instant présent. Etre heureux de vivre et reconnaître tout ce que l’on a la chance d’avoir, prendre la vie comme un CADEAU, même dans les moments plus difficiles, nous aide à relativiser nos souffrances, nos peurs, et à mieux les dépasser ! ❤

𝐋'𝐎𝐮𝐫𝐬 𝐞𝐭 𝐥'𝐀𝐦𝐨𝐮𝐫𝐞𝐮𝐬𝐞

Leurs cœurs se sont connectés,
Leurs âmes se sont retrouvées,
Comme si rien ne les avait jamais séparés …

Elle ne désirait que l’aimer,
Lui pensait devoir l’écarter.

Des sentiments timides,
Mais ô combien splendides,
Et plus que jamais solides …

Elle ne désirait que l’aimer,
Lui pensait devoir l’écarter.

Le poids croissant de la peur,
Peut on être heureux ailleurs ?
Comment maîtriser son cœur ?

Elle ne désirait que l’aimer,
Lui pensait devoir l’écarter.

La distance qui s’installe,
Pour mieux respecter la morale,
Et avant tout rester loyal ….

Elle ne désirait que l’aimer,
Lui pensait devoir l’écarter.

La souffrance partagée puis refoulée,
La confiance déchirée puis survoltée,
La résilience enfin démarrée ….

Elle ne désirait toujours que l’aimer,
Lui pensait encore devoir l’écarter.

Alors vient finalement l’acceptation,
Comme la triste fin d’une mission,
A chacun sa propre direction ….

Elle continuait cependant à l’aimer,
Lui persistait à l’écarter

* * * * *
L’Amour qui fait mal ravive une ou des blessure(s), difficile(s) à refermer : blessure de trahison, de rejet, ou encore blessure d’abandon, d'injustice ….
C’est douloureux mais c'est important de regarder ces blessures en face et de s’en occuper.
Oui, il y a une vie après l’amour douloureux : ne restez pas seul(e), contactez-moi pour que l’on en parle ! ❤☀
... PlusMoins

𝐋𝐎𝐮𝐫𝐬 𝐞𝐭 𝐥𝐀𝐦𝐨𝐮𝐫𝐞𝐮𝐬𝐞   Leurs cœurs se sont connectés, Leurs âmes se sont retrouvées, Comme si rien ne les avait jamais séparés …  Elle ne désirait que l’aimer, Lui pensait devoir l’écarter.  Des sentiments timides, Mais ô combien splendides, Et plus que jamais solides …  Elle ne désirait que l’aimer, Lui pensait devoir l’écarter.  Le poids croissant de la peur, Peut on être heureux ailleurs ? Comment maîtriser son cœur ?  Elle ne désirait que l’aimer, Lui pensait devoir l’écarter.  La distance qui s’installe, Pour mieux respecter la morale, Et avant tout rester loyal ….  Elle ne désirait que l’aimer, Lui pensait devoir l’écarter.  La souffrance partagée puis refoulée, La confiance déchirée puis survoltée, La résilience enfin démarrée ….  Elle ne désirait toujours que l’aimer, Lui pensait encore devoir l’écarter.  Alors vient finalement l’acceptation, Comme la triste fin d’une mission, A chacun sa propre direction ….  Elle continuait cependant à l’aimer, Lui persistait à l’écarter  * * * * *  L’Amour qui fait mal ravive une ou des blessure(s), difficile(s) à refermer : blessure de trahison, de rejet, ou encore blessure d’abandon, dinjustice ….  C’est douloureux mais cest important de regarder ces blessures en face et de s’en occuper. Oui, il y a une vie après l’amour douloureux : ne restez pas seul(e), contactez-moi pour que l’on en parle ! ❤☀

Commenter sur Facebook

Très beau texte 💕🌸🌺

Très joli Aurélie ! 🌸🌺

Difficile de feindre l'amour, même pour le bonheur supposé des enfants. Savoir finir une histoire, ne pas la laisser s'enliser, se dégrader, c'est aussi une façon de la sauver, de lui conserver un sens, un respect ! Elle est tout simplement terminée.
Si on l'assume soi-même, il est rare que nos enfants ne finissent pas par l'assumer, à leur tour ! Mais lors d’une séparation et quand on est parent, on a peur, parfois même très peur, d’annoncer la nouvelle à nos enfants. Peur de leur faire du mal, peur de leur réaction, peur qu’ils nous échappent. Des peurs, diverses et variées, certaines justifiées, d’autres moins ! 🧐
S’il est vrai qu’il y a un temps d’adaptation à respecter, il est temps de dédramatiser cette étape de vie. Nos enfants sont bien souvent plus forts et plus matures que ce que l’on croit.
Oui, ils auront mal, au moment de l’annonce déjà. Mal aussi ensuite, quand ils vont comprendre et réaliser ce que cela implique pour eux, pour la famille, dans leur vie. 😶
MAIS une fois cette étape de passée, et d’autant plus si ils sont écoutés, accompagnés, rassurés, ils s’en remettent, doucement mais sûrement ! Il est évident que le dialogue, l’écoute et la communication sont essentiels pour bien traverser ce chamboulement de vie. Comprendre leur douleur, l’accepter, la respecter. Leur laisser le temps de faire le deuil de la famille telle qu’ils l’ont connue.
Moi-même divorcée avec quatre enfants, j’ai pu remarquer que les jeunes enfants ont un fort pouvoir d’adaptation et comprennent très bien les choses, les situations, quand on les leur explique avec simplicité, douceur, bienveillance et amour. Quant aux enfants plus grands, ils comprennent encore plus facilement les choses, bien entendu. Ce qui leur importe surtout est de conserver leurs amis, leurs habitudes, leur espace …. c'est-à-dire ce qui les rassure et fait leur quotidien. Si la relation entre les deux parents reste correcte et dans le respect, les enfants le ressentent et sont tranquillisés, apaisés à leur tour. 🌺
Chacun finit par prendre de nouveaux repères et se reconstruit un équilibre, petit à petit. OUI, les enfants peuvent retrouver un équilibre après une séparation, heureusement !
En tant que parent, il est par contre important de rester vigilant à leur comportement et de favoriser au maximum l’écoute et la communication avec eux. Etre présent, tout simplement.
Je peux vous accompagner dans cette étape, vous aider à la traverser au mieux puisque je l'ai moi-même vécue ! Ne vous laissez pas engloutir par vos peurs et culpabilité … Contactez-moi pour plus d’infos ! 🙂
... PlusMoins

Difficile de feindre lamour, même pour le bonheur supposé des enfants. Savoir finir une histoire, ne pas la laisser senliser, se dégrader, cest aussi une façon de la sauver, de lui conserver un sens, un respect ! Elle est tout simplement terminée.  Si on lassume soi-même, il est rare que nos enfants ne finissent pas par lassumer, à leur tour ! Mais lors d’une séparation et quand on est parent, on a peur, parfois même très peur, d’annoncer la nouvelle à nos enfants. Peur de leur faire du mal, peur de leur réaction, peur qu’ils nous échappent. Des peurs, diverses et variées, certaines justifiées, d’autres moins ! 🧐 S’il est vrai qu’il y a un temps d’adaptation à respecter, il est temps de dédramatiser cette étape de vie. Nos enfants sont bien souvent plus forts et plus matures que ce que l’on croit.  Oui, ils auront mal, au  moment de l’annonce déjà. Mal aussi ensuite, quand ils vont comprendre et réaliser ce que cela implique pour eux, pour la famille, dans leur vie. 😶 MAIS une fois cette étape de passée, et d’autant plus si ils sont écoutés, accompagnés, rassurés, ils s’en remettent, doucement mais sûrement ! Il est évident que le dialogue, l’écoute et la communication sont essentiels pour bien traverser ce chamboulement de vie. Comprendre leur douleur, l’accepter, la respecter. Leur laisser le temps de faire le deuil de la famille telle qu’ils l’ont connue. Moi-même divorcée avec quatre enfants, j’ai pu remarquer que les jeunes enfants ont un fort pouvoir d’adaptation et comprennent très bien les choses, les situations, quand on les leur explique avec simplicité, douceur, bienveillance et amour. Quant aux enfants plus grands, ils comprennent encore plus facilement les choses, bien entendu. Ce qui leur importe surtout est de conserver leurs amis, leurs habitudes, leur espace …. cest-à-dire ce qui les rassure et fait leur quotidien. Si la relation entre les deux parents reste correcte et dans le respect, les enfants le ressentent et sont tranquillisés, apaisés à leur tour. 🌺 Chacun finit par prendre de nouveaux repères et se reconstruit un équilibre, petit à petit. OUI, les enfants peuvent retrouver un équilibre après une séparation, heureusement !  En tant que parent, il est par contre important de rester vigilant à leur comportement et de favoriser au maximum l’écoute et la communication avec eux. Etre présent, tout simplement. Je peux vous accompagner dans cette étape, vous aider à la traverser au mieux puisque je lai moi-même vécue ! Ne vous laissez pas engloutir par vos peurs et culpabilité … Contactez-moi pour plus d’infos ! 🙂

NON, décider de se séparer ou de divorcer n'est pas un drame !
Je suis passée par là et je vous livre mon expérience. 🎁 🌺
... PlusMoins

Commenter sur Facebook

Très courageux bravo. D'où l'importance que les adultes s'entendent avant la séparation. Sinon très difficile....

Beau témoignage ❤️.

Se livrer en profondeur en publique sur sa propre expérience est un choix courageux...merci Aurelie....

La boule au ventre,
Le soir elles rentrent
Dans l’ombre de leur Ôtre,
Le sentiment d’être en faute.

Pourtant l’aimer est viscéral,
Même si cela est immoral.
Comment s’expliquer un amour si profond,
Alors qu’à l’écart elles resteront ?

Comment vivre avec ce sentiment
De n’exister qu’au second plan ?
Comment s’épanouir soi-même,
En doutant toujours de son « Je t’aime » ?

L’amour est beau, quand exprimé
L’amour est fort, quand éprouvé
L’amour est profond, quand partagé
L’amour est viable, quand assumé

Alors, pourquoi continuer ?
Difficile de s’éloigner, après avoir tant aimé … 🌺

MAIS CEPENDANT PAS IMPOSSIBLE !
Et c’est là qu’il est important de se reprendre en mains et de retrouver son pouvoir, sa souveraineté, afin de sortir de l’ombre justement et d'être enfin heureuse ! ☀️
Contactez-moi pour plus d’infos sur mon accompagnement vers la lumière et votre liberté ❤️
... PlusMoins

La boule au ventre,  Le soir elles rentrent Dans l’ombre de leur Ôtre, Le sentiment d’être en faute.  Pourtant l’aimer est viscéral, Même si cela est immoral. Comment s’expliquer un amour si profond, Alors qu’à l’écart elles resteront ?  Comment vivre avec ce sentiment De n’exister qu’au second plan ? Comment s’épanouir soi-même, En doutant toujours de son « Je t’aime » ?  L’amour est beau, quand exprimé L’amour est fort, quand éprouvé L’amour est profond, quand partagé L’amour est viable, quand assumé  Alors, pourquoi continuer ? Difficile de s’éloigner, après avoir tant aimé …  🌺  MAIS CEPENDANT PAS IMPOSSIBLE !   Et c’est là qu’il est important de se reprendre en mains et de retrouver son pouvoir, sa souveraineté, afin de sortir de l’ombre justement et dêtre enfin heureuse !  ☀️ Contactez-moi pour plus d’infos sur mon accompagnement vers la lumière et votre liberté ❤️

Commenter sur Facebook

Très beau poème 😍, c'est de toi Aurélie Eynard?

Oui, alors comment font ceux à qui tout réussit ? Bien sûr, à chacun sa définition de la réussite ! Est-ce la réussite matérielle, celle qui se voit bien, comme une belle maison, une grosse voiture, une jolie famille sur les photos et un bon boulot bien payé ? Ou bien est-ce la réussite plus intime, celle qui se caractérise par la confiance en soi, l’épanouissement et la réalisation personnels, la paix intérieure, la paix en famille, l’amour de soi et des siens ?
Si les deux ne sont pas incompatibles, on peut quand même voir que la plupart des personnes qui réussissent très bien socialement travaillent souvent beaucoup, sont stressées voir surmenées et ont peu de temps à se consacrer à elles-mêmes ainsi qu’à leurs proches. A l’inverse, celles qui réussissent plus intérieurement qu’extérieurement ont souvent un travail plus simple, vivent beaucoup plus modestement mais bénéficient par contre de plus de temps pour elles et pour leurs proches, leur permettant ainsi de se concentrer sur leur bien-être intérieur et sur celui de leur famille.
Si l’on associe souvent LA REUSSITE à l’argent et à tout ce qui brille, j’ai pour ma part pris conscience que, sauf en cas de fortune tombée du ciel, la réussite et l’abondance naissent déjà (ou pas !) dans les vibrations que l’on émet. C'est-à-dire que si l’on vibre le manque (manque d’argent, manque d’amour etc …), eh bien on vit effectivement le manque dans la matière (testé et approuvé !) ! C’est la loi de l’attraction. D’où l’intérêt et l’importance d’avoir foi et confiance en soi déjà, mais aussi dans la vie. EN CHOISISSANT de voir les beaux côtés que nous offre la vie et tout ce que nous avons déjà la chance d’avoir, en étant heureux de cela et en remerciant pour cela, là nous vibrons l’abondance ! Qui se manifestera ensuite, quand nous serons prêts, sous différentes formes.
Cela peut paraître simple et évident comme idiot et infondé, j’en ai conscience et je l’assume. Me concernant, j’ai beau avoir divorcé (donc considéré comme un échec par la plupart des personnes !), eh bien je n’ai jamais autant aimé et été entourée d’amour qu’aujourd’hui, par mes filles notamment. Pourquoi ? Parce que l’épreuve douloureuse du divorce m’a poussée à extraire le meilleur de mon coeur et a décuplé, chez moi comme chez mes filles, les sentiments d’amour, de solidarité, de confiance, de bonheur. Aujourd’hui, je vis dans l’abondance d’amour et j’ai confiance en l’avenir, en la vie, en ma réussite, celle qui sera juste et alignée avec moi.
Alors à chacun sa réussite, à chacun son abondance ! L’essentiel est d’y croire, au plus profondément de soi et de le manifester autant que possible, au quotidien. ❤
... PlusMoins

Oui, alors comment font ceux à qui tout réussit ? Bien sûr, à chacun sa définition de la réussite ! Est-ce la réussite matérielle, celle qui se voit bien, comme une belle maison, une grosse voiture, une jolie famille sur les photos et un bon boulot bien payé ? Ou bien est-ce la réussite plus intime, celle qui se caractérise par la confiance en soi, l’épanouissement et la réalisation personnels, la paix intérieure, la paix en famille, l’amour de soi et des siens ?  Si les deux ne sont pas incompatibles, on peut quand même voir que la plupart des personnes qui réussissent très bien socialement travaillent souvent beaucoup, sont stressées voir surmenées et ont peu de temps à se consacrer à elles-mêmes ainsi qu’à leurs proches. A l’inverse, celles qui réussissent plus intérieurement qu’extérieurement ont souvent un travail plus simple, vivent beaucoup plus modestement mais bénéficient par contre de plus de temps pour elles et pour leurs proches, leur permettant ainsi de se concentrer sur leur bien-être intérieur et sur celui de leur famille. Si l’on associe souvent LA REUSSITE à l’argent et à tout ce qui brille, j’ai pour ma part pris conscience que, sauf en cas de fortune tombée du ciel, la réussite et l’abondance naissent déjà (ou pas !) dans les vibrations que l’on émet. Cest-à-dire que si l’on vibre le manque (manque d’argent, manque d’amour etc …), eh bien on vit effectivement le manque dans la matière (testé et approuvé !) ! C’est la loi de l’attraction. D’où l’intérêt et l’importance d’avoir foi et confiance en soi déjà, mais aussi dans la vie. EN CHOISISSANT de voir les beaux côtés que nous offre la vie et tout ce que nous avons déjà la chance d’avoir, en étant heureux de cela et en remerciant pour cela, là nous vibrons l’abondance ! Qui se manifestera ensuite, quand nous serons prêts, sous différentes formes. Cela peut paraître simple et évident comme idiot et infondé, j’en ai conscience et je l’assume. Me concernant, j’ai beau avoir divorcé (donc considéré comme un échec par la plupart des personnes !), eh bien je n’ai jamais autant aimé et été entourée d’amour qu’aujourd’hui, par mes filles notamment. Pourquoi ? Parce que l’épreuve douloureuse du divorce m’a poussée à extraire le meilleur de mon coeur et a décuplé, chez moi comme chez mes filles, les sentiments d’amour, de solidarité, de confiance, de bonheur. Aujourd’hui, je vis dans l’abondance d’amour et j’ai confiance en l’avenir, en la vie, en ma réussite, celle qui sera juste et alignée avec moi. Alors à chacun sa réussite, à chacun son abondance ! L’essentiel est d’y croire, au plus profondément de soi et de le manifester autant que possible, au quotidien. ❤

Oui, aimer à nouveau peut faire peur, c’est clair. 😶 Je suis Aurélie : j’ai vécu en couple pendant vingt ans, quatre enfants nés de cette union, une maison …. Bref, une vie classique, plutôt heureuse, avec ses hauts et ses bas. Puis, contrairement à ce que j’avais prévu il y a vingt ans donc, le divorce a frappé à ma porte il y a un peu plus d’un an.
Aujourd’hui, cette étape est derrière moi, j’ai repris ma vie en main et ma nouvelle vie se passe plutôt bien ! RAS …. et un calme plat côté cœur, jusque là en tout cas. Bon, il faut dire que je ne cherche pas non plus, car j’estime que j’ai le temps de refaire ma vie et j’apprécie aussi grandement ma tranquillité, c’est vrai. Mais, AU-DELA de ça, au-delà de cette considération selon laquelle il est important de se retrouver avec soi-même avant de se réengager avec quelqu’un et que vivre seul(e) a des avantages non négligeables, qu’est ce qui se met en travers de cette possibilité et éventualité de nouvelle rencontre ? LA PEUR bien-sûr ! Insidieuse et sournoise. 🧐 La peur de souffrir, la peur de me tromper de personne, la peur de faire souffrir les autres (mes enfants notamment), la peur d’être rejetée, la peur d’être déçue, la peur du jugement aussi sûrement (« Eh bien elle ne perd pas de temps, elle au moins ! Son ex était bien mieux ! Ah bon, elle habite déjà avec lui ? ») …. Et pourtant, je sais et j’ai largement conscience aujourd’hui de combien la peur est inutile, plombante et auto-flagellante au possible, oppressante et carrément nuisible à mon être.
Mais alors pourquoi est-elle malgré tout présente ? Sûrement, entre autres, à cause des idées reçues, des idéaux que l’on m’a inculqués, comme « quand on se marie, c’est pour la vie ! », ou « ce qui est bien ou mal », ou « ce qui se fait et ce qui ne se fait pas » …. Ca vous parle aussi sûrement, n’est ce pas ? Et c’est là que je réalise combien il est important que je reprenne mon pouvoir et ma souveraineté : OUI, j’ai le droit d’aimer à nouveau, OUI, je peux encore aimer bien sûr, et OUI, j’en ai besoin, autant que d’être aimée pour ce que je suis, pour qui je suis. Et OUI encore, peu importe ce qu’en penseront les autres, et NON, je ne suis coupable de rien. Mes peurs ? Le fait de les voir en face, de les conscientiser et de les analyser va les faire s’apaiser, je le sais.
Le remède ? La patience, la confiance et la foi en moi et en mon avenir. Les peurs, on en a tous, à différents niveaux, et elles nous freinent sans cesse, dans tous les domaines de notre vie. Les conscientiser, les nommer et les regarder en face est le premier pas. Ne restez pas seul(e) avec vos peurs ! Contactez-moi pour trouver le chemin vers votre mieux-être ! 💪🥳
... PlusMoins

Oui, aimer à nouveau peut faire peur, c’est clair. 😶 Je suis Aurélie : j’ai vécu en couple pendant vingt ans, quatre enfants nés de cette union, une maison …. Bref, une vie classique, plutôt heureuse, avec ses hauts et ses bas. Puis, contrairement  à ce que j’avais prévu il y a vingt ans donc, le divorce a frappé à ma porte il y a un peu plus d’un an. Aujourd’hui, cette étape est derrière moi, j’ai repris ma vie en main et ma nouvelle vie se passe plutôt bien ! RAS …. et un calme plat côté cœur, jusque là en tout cas. Bon, il faut dire que je ne cherche pas non plus, car j’estime que j’ai le temps de refaire ma vie et j’apprécie aussi grandement ma tranquillité, c’est vrai. Mais, AU-DELA de ça, au-delà de cette considération selon laquelle il est important de se retrouver avec soi-même avant de se réengager avec quelqu’un et que vivre seul(e) a des avantages non négligeables, qu’est ce qui se met en travers de cette possibilité et éventualité de nouvelle rencontre ? LA PEUR bien-sûr ! Insidieuse et sournoise. 🧐 La peur de souffrir, la peur de me tromper de personne, la peur de faire souffrir les autres (mes enfants notamment), la peur d’être rejetée, la peur d’être déçue, la peur du jugement aussi sûrement (« Eh bien elle ne perd pas de temps, elle au moins ! Son ex était bien mieux ! Ah bon, elle habite déjà avec lui ? »)  …. Et pourtant, je sais et j’ai largement conscience aujourd’hui de combien la peur est inutile, plombante et auto-flagellante au possible, oppressante et carrément nuisible à mon être. Mais alors pourquoi est-elle malgré tout présente ? Sûrement, entre autres, à cause des idées reçues, des idéaux que l’on m’a inculqués, comme « quand on se marie, c’est pour la vie ! », ou « ce qui est bien ou mal », ou « ce qui se fait et ce qui ne se fait pas » …. Ca vous parle aussi sûrement, n’est ce pas ? Et c’est là que je réalise combien il est important que je reprenne mon pouvoir et ma souveraineté : OUI, j’ai le droit d’aimer à nouveau, OUI, je peux encore aimer bien sûr, et OUI, j’en ai besoin, autant que d’être aimée pour ce que je suis, pour qui je suis. Et OUI encore, peu importe ce qu’en penseront les autres, et NON, je ne suis coupable de rien. Mes peurs ? Le fait de les voir en face, de les conscientiser et de les analyser va les faire s’apaiser, je le sais.  Le remède ? La patience, la confiance et la foi en moi et en mon avenir. Les peurs, on en a tous, à différents niveaux, et elles nous freinent sans cesse, dans tous les domaines de notre vie. Les conscientiser, les nommer et les regarder en face est le premier pas. Ne restez pas seul(e) avec vos peurs ! Contactez-moi pour trouver le chemin vers votre mieux-être ! 💪🥳

OUI, sans aucun doute, nous sommes incontestablement aujourd’hui de bons parents ! Alors exit la culpabilité ! 🥳
Nos enfants représentent beaucoup pour nous, et sont souvent même les personnes que l’on aime le plus. Parfois, les situations de vie auxquelles nous pouvons être confrontés (divorce, burn out, déménagement ou autre) nous font culpabiliser par rapport à eux : et si on leur faisait de la peine, et si on leur faisait du mal ? Sans le vouloir, bien sûr ! Mais on culpabilise, on a peur pour eux, peur de leur réaction, on ne peut pas s’en empêcher.
Et pourtant, bien sûr que nous sommes de bons parents ! Pourquoi ? Déjà parce que nous tenons vraiment compte de nos enfants, nous faisons attention à eux, à leur sécurité, leur bonheur, leur équilibre, leur santé au quotidien. Nous les prenons dans nos bras quand ils sont tristes, nous les aidons quand ils en ont besoin, nous les écoutons quand ils ne vont pas bien, nous les guidons quand ils ne savent pas, nous les aimons, contre vents et marées, quoiqu’ils fassent, quoiqu’ils soient, n’est ce pas ? Nous sommes là, nous serons toujours là pour eux. Pour les amener à leur cours d’escalade, pour planter une journée entière à leur compétition de gym, pour s’asseoir à côté d’eux dans la voiture quand ils prennent le volant pour la première fois, ou encore pour aller les attendre à la sortie de leur soirée pendant une demi-heure à 3 heures du matin par -5° …. 😑
Alors quelle que soit notre vie, qu’on soit seul(e) ou en couple, jeune ou moins jeune, on est de bons parents, tout simplement parce qu’on fait de notre mieux pour nos enfants, on donne du plus profond de nous-mêmes. ❤
Après, un petit travail intérieur sur nous, sur nos valeurs, sur nos idées reçues, sur la manière dont nous on a été éduqués et ses limites aujourd’hui, sur notre rythme de vie, amène souvent à des prises de conscience qui nous permettent alors d’ajuster et d'améliorer l’éducation de nos enfants, ou encore notre relation avec eux. Contactez-moi pour plus d’infos ! 🙂
... PlusMoins

OUI, sans aucun doute, nous sommes incontestablement aujourd’hui de bons parents ! Alors exit la culpabilité ! 🥳 Nos enfants représentent beaucoup pour nous, et sont souvent même les personnes que l’on aime le plus. Parfois, les situations de vie auxquelles nous pouvons être confrontés (divorce, burn out, déménagement ou autre) nous font culpabiliser par rapport à eux : et si on leur faisait de la peine, et si on leur faisait du mal ? Sans le vouloir, bien sûr ! Mais on culpabilise, on a peur pour eux, peur de leur réaction, on ne peut pas s’en empêcher. Et pourtant, bien sûr que nous sommes de bons parents ! Pourquoi ? Déjà parce que nous tenons vraiment compte de nos enfants, nous faisons attention à eux, à leur sécurité, leur bonheur, leur équilibre, leur santé au quotidien. Nous les prenons dans nos bras quand ils sont tristes, nous les aidons quand ils en ont besoin, nous les écoutons quand ils ne vont pas bien, nous les guidons quand ils ne savent pas, nous les aimons, contre vents et marées, quoiqu’ils fassent, quoiqu’ils soient, n’est ce pas ? Nous sommes là, nous serons toujours là pour eux. Pour les amener à leur cours d’escalade, pour planter une journée entière à leur compétition de gym, pour s’asseoir à côté d’eux dans la voiture quand ils prennent le volant pour la première fois, ou encore pour aller les attendre à la sortie de leur soirée pendant une demi-heure à 3 heures du matin par -5°  …. 😑 Alors quelle que soit notre vie, qu’on soit seul(e) ou en couple, jeune ou moins jeune, on est de bons parents, tout simplement parce qu’on fait de notre mieux pour nos enfants, on donne du plus profond de nous-mêmes. ❤ Après, un petit travail intérieur sur nous, sur nos valeurs, sur nos idées reçues, sur la manière dont nous on a été éduqués et ses limites aujourd’hui, sur notre rythme de vie, amène souvent à des prises de conscience qui nous permettent alors d’ajuster et daméliorer l’éducation de nos enfants, ou encore notre relation avec eux. Contactez-moi pour plus d’infos ! 🙂
Voir la suite